Pr Achille Tchalla : « Le bien vieillir et la prévention de la perte d’autonomie sont à l’heure actuelle des enjeux humains, sanitaires, médico-sociaux et économiques majeurs. « 


Les 18 et 19 avril prochain auront lieu les « Journées Annuelles de la Société de Gériatrie et de Gérontologie du Limousin – Nouvelle Aquitaine ».

Le 19 avril après-midi sera consacré aux activités de la Chaire d’excellence « E-santé, bien vieillir et autonomie » portée par la Fondation partenariale.
Le Professeur Lewis Lipsitz, Directeur de l’Institut de Recherche sur le Vieillissement de la renommée Harvard Medical School à Boston, invité d’honneur de cet événement, ouvrira l’après-midi avec une conférence exceptionnelle. Elle sera suivie d’ateliers participatifs, de simulations en réalité augmentée et d’échanges avec nos chercheurs et étudiants.

Rencontre avec le Professeur Achille Tchalla, responsable de la Chaire et organisateur de cet événement.

 

Pourriez-vous nous résumer cet événement et les différents temps forts de ces deux jours en quelques phrases ?

L’enjeu de ces deux journées est tout d’abord de présenter aux professionnels les activités et prises en charges innovantes de notre territoire du GHT Limousin. Il s’agit aussi de partager l’actualité médicale nationale et internationale à l’occasion de journées scientifiques orientées sur le soin et l’accompagnement de la personne âgée dans son ensemble.

 

Le programme du vendredi 19 avril après-midi sera dédié à la Chaire d’excellence « E-Santé, bien vieillir et autonomie ». Quels sont les objectifs de cette chaire et comment se présente votre coopération avec le Professeur Lewis Lipsitz ?

Le bien vieillir et la prévention de la perte d’autonomie sont à l’heure actuelle des enjeux humains, sanitaires, médico-sociaux et économiques majeurs. La perte d’autonomie résulte d’une inadéquation entre les activités que la personne doit ou désire réaliser et ses possibilités du fait de son état de santé et de son environnement. Agir sur ces deux dernières composantes grâce aux nouvelles technologies (objets connectés, domotiques, télémédecine et intelligence artificielle) permet d’envisager le développement d’actions de prévention. Compte tenu de ces enjeux sociétaux, la chaire s’investit dans la résolution de problématiques pour le maintien de l’autonomie via une approche multidisciplinaire alliant des recherches de pointe dans différents domaines tels que la santé, les technologies, le droit et la sémiotique. La spécificité de la chaire réside dans la volonté d’évaluer dans une approche systémique, les sujets en situation de vie réelle, à domicile, dans le but de prévenir la perte d’autonomie fonctionnelle.

Le Professeur Lipsitz est le parrain de cette chaire et se propose encore de nous accompagner pour les cinq prochaines années. Cette chaire doit gagner en lisibilité comme nous sommes entrain de le faire et mettre en avant la richesse de nos travaux scientifiques locaux, nationaux et internationaux. Elle doit nous permettre de renforcer notre avance scientifique que ces sujets de prévention et de perte d’autonomie. Cette chaire actuelle va se transformer en « Chaire IF@RE Gérontopôle »pour inscrire nos travaux dans la dynamique régionale de gérontopôle Nouvelle Aquitaine. Cette chaire nous permettra dans une approche silver aging d’étudier les modalités d’utilisation des nouvelles technologies et de la e-santé pour aider à mieux soigner, à mieux prévenir la perte d’autonomie et à mieux accompagner les personnes âgées dépendantes. C’est une autre façon de travailler, la télémédecine aujourd’hui et l’intelligence artificielle demain, mais il faut rester vigilant pour que les soins se fassent au service de la personne âgée, d’où la nécessite des considérations éthiques et sociales».